Archives pour l'Auteur : admin

Exposition de l’A. P. Brussels Miroir

EN COURS

 

TERMINÉ

 

Exposition Janine Godart & Jacques Baudoux

Membres fondateurs de l’A. P. Brussels Miroir

Du 6 février au 25 juin 2018

Le bromoil (ou oléobromie) est un procédé des débuts de la photographie, très populaire chez les pictorialistes pendant la première moitié du XXe siècle.
L’âge d’or du pictorialisme se situe entre 1890 et 1914. En Belgique, le mouvement se poursuivra jusqu’en 1940, notamment par la pratique de cette démarche artistique par Léonar­d Misonne né à Gilly en 1870 et décédé dans cette même commune en 1943. Cet auteur sera considéré, au niveau international, comme l’un des maîtres de cette discipline.
La douceur, le rendu proche de la peinture des tirages sont typiques de ce genre et ont récemment amené les photographes d’art à utiliser à nouveau cette méthode.
Nombreux sont ceux qui aujourd’hui, continue à pratiquer les techniques dites alternatives, tel que l’oléobromie, la gomme bichromatée (âge d’or : 1890-1910), le colodion humide (âge d’or : 1870-1880) et bien d’autres moyens pour produire des photographies d’une haute valeur artistique.

Du 11 septembre au 30 novembre 2017

 

Du 27 mars au 26 juin 2017

Il est des pays où le cours du temps demeure suspendu
Loin de la trépidation des grandes villes
Où les gens, soustraits aux cadences infernales
Baignent dans un soleil embrasant
Grisés par les senteurs d’herbes, de truffes, de lavandes
Repus de bonne chaire, abreuvés de vins capiteux
Tous les ingrédients s’amoncellent pour
Que règne un climat d’humour, d’indolence, d’extase
L’authentique symbole d’un certain art de vivre

Emile Gits, a réalisé des tirages photographiques en assemblant, deux, trois,
voire quatre négatifs différents. Non pas à l’aide d’un logiciel informatique,
mais en utilisant un agrandisseur, l’outil qui a permis la réalisation
de nombreuses photographies iconiques que ce soit celles de Robert Doisneau,
Henri Cartier-Bresson, Willy Ronis, Dorothea Lange, Michael Kenna et bien d’autres.
Par la qualité de son travail Emile Gits a acquis une renommée dépassant nos frontières,
il est Président d’honneur de l’Association photographique Brussels Miroir.

   expo-baudoux-godart-foteini-200dpi

C’est en 1969 que Kostas Papatheodorou, architecte, peintre et hagiographe, se lance dans la construction d’une église dont il souhaite voir l’architecture combiner les éléments de diverses religions. Dans son esprit il doit y intégrer les styles de l’Egypte antique, de la Grèce ancienne, de l’art byzantin et les éléments propres à la culture orthodoxe traditionnelle.
Il espère que l’œuvre témoignera de sa volonté de promouvoir la continuité religieuse et la réconciliation des diverses religions.
Pour la construction il amalgamera des pierres antiques (plus que probablement prélevées sur les sites de la région), des briques, du marbre, du bois, des carrelages, le tout sans ciment. Il cisèlera parfois les éléments à la main et sur place. Ne voulant pas perdre de temps, il travaille toute la journée et s’installe pendant six mois dans une tente plantée à côté de l’ouvrage. Pour l’aider, il mobilise quelques travailleurs non qualifiés habitant les villages des environs.
Si l’édification de l’extérieur de l’église fut terminée en 1973, ce n’est qu’en 1978 que les travaux prirent définitivement fin.
L’église orthodoxe grecque, n’apprécia pas vraiment l’ouvrage et obligea d’ailleurs l’architecte à modifier les peintures et icônes pour les rendre acceptables aux yeux du clergé.
A côté de l’église, Kostas Papatheodorou, érigea également deux petits temples à l’antique.
Il semblerait que l’église repose sur l’emplacement d’un ancien temple préchrétien.
Agia Foteini, est unique en son genre, aucune symétrie, peu d’éléments horizontaux ou verticaux, une impression de château de cartes qui va s’écrouler ne serait-ce qu’à l’occasion d’un tremblement de terre de 3 sur l’échelle de Richter ou d’une tempête un peu violente, et pourtant cela tient !
Comment définir le type d’architecture ? Du Facteur cheval « light », ou du Gaudi « hard » ?
Localisation : Grèce – Péloponnèse – Arcadie – Localité de Mantinée.

NOS EXPOSITIONS PASSÉES

PAGE « ARCHIVES »

Les comptes-rendus (7/1/2019 au 7/10/2019)

LES COMPTES-RENDUS DES SÉANCES PAR JACQUES BAUDOUX (successeur d’Henri Kemp)

LES COMPTES-RENDUS ANTÉRIEURS, SE TROUVENT DANS LA PAGE « ARCHIVE »

Cliquez sur les textes en rouge pour accéder aux liens vous conduisant au sujet.

Séance du 7/10/2019

La séance débute par la vision d’une centaine de photographies illustrant un exposé sur le thème « Sites méconnus de la Grèce continentale ».
Sont présentés : Kastoria, les gorges de Vikos, le site de Dodone, Vergina et la tombe de Philippe II de Macédoine, Kastraki et la fête de Saint Georges, une randonnée dans les montagnes de Thessalie.
Après l’arrivée de Pascal, on assiste à un échange de vues sur la photographie pratiquée dans les clubs photos dans l’optique des concours.

Séance du 30/9/2019

Ce soir, suite à la nouvelle organisation des séances, c’est Erik Verelst qui se charge de l’animation pendant un temps prévu d’une heure (qui sera dépassé).
Il propose, de regarder des images réalisées à l’occasion de leurs séjours d’un week-end à La Marlagne, organisé sous le label de la FCP.
Y participait outre Erik : André, Chuy Chay, et Joseph.
Des prises de vues effectuées à l’aide de boîtier, mais pour certaines à l’aide d’un smartphone, certaines présentant des couleurs assez curieuses.
Une série d’images très variées, parmi laquelle on trouvait une très belle photo prise à Binche (cela n’avait rien à voir avec La Marlagne) par Joseph.
En deuxième partie, pour le peu de temps restant, j’ai proposé la présentation des nouvelles expositions du Musée de la photographie de Charleroi : Photographie, arme de classe; Sandrine Lopez, Arkhê; Philippe Graton, ZAD; Henri Doyen, la galerie du Soir; La Boîte noire, NOOR, Francesco Zizola.

Séance du 23/9/2019

La séance débute par la remise et la présentation des photos destinées aux concours FCP 2019, deuxième épreuve.
Quelques commentaires et quelques très intéressantes photographies.
Alain Caron a proposé de présenter deux séries de photographies de reportage :
– course contre-la-montre dans le cadre du passage du Tour de France à Bruxelles. Alain avait procédé comme il faut, c’est-à-dire choisir l’endroit et préparer ses réglages avant l’arrivée des coureurs. Résultat, des images techniquement bonnes et des compositions soignées. Félicitations à Alain.
– Alain a assisté à un événement commémoratif qui s’est déroulé au square Herschel Grynszpan, près de la rue des Tanneurs à Bruxelles, à l’instigation de l’Association pour la mémoire de la Shoah.
Il s’agissait de rappeler les noms des 1.751 « justes » belges qui sont intervenus au cours de la deuxième guerre mondiale pour venir en aide aux personnes juives pour leur éviter rafles et déportation.
Alain à réalisé un petit reportage photographique et à mis des photos à la disposition des organisateurs qui lui en avait fait la demande.
Voilà aussi un type de sujet auquel les photographes amateurs devraient s’intéresser, être des témoins.
Là aussi, bravo Alain.

Séance du 16/9/2019

La séance commence par l’évocation de trois grands photographes, décédés ces dernières semaines : Peter LindberghRobert Frank et Charlie Cole.
Vient ensuite la présentation d’images de Mario prises lors d’un séjour sur le lac Majeur.
Plusieurs photos de très bonnes tenues. Quelques remarques moins bonnes pour certaines.
Noir et de noir.
Suite à des remarques lors de la séance précédente, concernant la densité des noirs dans certaines de mes photos, présentation d’une série de photographies de membres (surtout des anciens) en noir et blanc ou les noirs profonds étaient omniprésents. Des photos ayant pratiquement toutes été retenues par des jurys de concours. Les forts contrastes ont marqué ce groupe de photographes.
Dans l’esprit du noir de noir, Arif nous propose une série en noir et blanc, comme d’habitude très contrastées, c’est sa manière d’aborder la photographie et il le fait très bien. Une des photographies retournées dessus-dessous, suscite plusieurs remarques et avis divers.
Pour terminer, suite à une demande d’Erik, nous abordons le sujet de l’organisation des séances. Erik propose que des membres se chargent régulièrement de l’animation pendant une heure de la séance, libre au volontaire de choisir son thème (technique ou autre). Je lancerai appel à candidature.

Séance du 9/09/2019

Encore un nouveau visiteur.
Nous avons l’opportunité de voir :
• trois séries de photos (sur écran) de Peter (oiseaux, animaux…)
• Chuy Chay nous présente, des photos noir et blanc et couleur (sur écran) qu’il destine au prochain concours de la FCP (toujours des images intéressantes)
• je présente quatre photos noir et blanc imprimée que je compte présenter au concours FCP (trois paysages et un reportage). Certains membres n’apprécient pas le noir dense dans le ciel des paysages. Ce type de contraste est sans doute le reliquat d’une manière de faire propre aux auteurs dont je me suis inspiré.
• je présente également trois photos couleur (sur écran), sans ambition, toujours en vue du concours susmentionné.
• les membres ont ensuite le plaisir de voir ou de revoir (sur écran), une série de très bonne qualité. 21 photos de personnages prises lors de voyage aux Phillipines. Chez Christine, l’approche humaine est omniprésente, une photographe qui pourrait faire sienne la citation d’Henri Cartier-Bresson : « Photographier, c’est mettre sur la même ligne, la tête, l’œil et le cœur ».
Lors de la séance du 16 septembre, nous aborderons, entre-autres, la disparition de deux grands photographes : Peter Lindbergh et Robert Frank, nous jetterons un coup d’œil et analyserons des photos de Mario et parcourrons une série d’images sur le thème noir de noir.
Ensuite, nous pourrons visionner d’autres photographies et évoquer, à la demande d’Erik, l’organisation et la programmation des séances pour la saison 2019-2020.
LE DÉBUT DE LA NOUVELLE SAISON COÏNCIDE AVEC LE DÉBUT DE L’EXPOSITION DE JANINE « PEAUX D’ARBRES » QUI SERA VISIBLE JUSQU’À LA MI-DÉCEMBRE.

Séance du 2/9/2019

Ce lundi 2 septembre, première séance de la saison.
Nous avons terminé la saison précédente dans notre salle historique 208 et nous nous y retrouvons pour la première séance de cette nouvelle saison.
Il y a encore quelques absences, certains étant encore en vacances.
Janine est également absente, elle le sera encore plusieurs semaines, suite à de sérieux problèmes de santé. Elle continue à se charger de la trésorerie à la maison, je me chargerai de la gestion de la trésorerie lors des séances.
Nous avons accueilli deux personnes venant découvrir notre association. Une jeune dame et un homme nettement moins jeune.
J’ai essayé de connaître les motivations de ces personnes.
Le Monsieur est surtout intéressé par des analyses critiques sévères d’image et en cas d’insuffisance de qualité l’obligation qui lui serait faite de recommencer.
C’est un rôle dont nous pouvons facilement nous charger, être ultra-sévère ne pose pas de problème. Il faudrait cependant voir combien de temps il accepterait les critiques négatives ?
Chuy Chay est venu nous présenter la médaille d’or FIAP qu’il a obtenu au concours international de Riedisheim. Il a été très applaudi.
Christine est très active et nous a proposé des images réalisées pendant le déroulement d’un stage artistique. Quelques photos sont vraiment intéressantes et à la suggestion d’Arif, l’une ou l’autre traitée en noir et blanc apporterait un plus.
Arif, notre spécialiste de la street photographie nous a proposé quelques photos prises à Binche à l’occasion d’une fête romaine. Une vision tout à fait personnelle et inédite dans le milieu des clubs.
En ce qui me concerne, j’ai montré quelques images prises le samedi 31 août, à l’occasion des « Triomphes de Binche », une commémoration de la visite à Binche en 1549 de Charles-Quint, à l’invitation de sa sœur Marie de Hongrie. Parmi les participants à cette manifestation, on trouvait des personnages de la Société royale de l’Ommegang de Bruxelles et un groupe de binchois. La précédente édition de la commémoration des « Triomphes de Binche » s’était déroulée il y a 10 ans.

Séance du 24/6/2019

La dernière séance de la saison débute par un échange de vues sur l’avenir de la photographie amateur. Vaste débat, contradictoire au possible, étant donné la manière dont l’on aborde la photographie. On peut pratiquer la photographie pour diverses raisons : passion, projet artistique, détente, occasionnelle, à vocation familiale et/ou amicale, avec l’espoir d’exposer ses réalisations ou ses œuvres. D’autres motivations peuvent être à l’origine d’un engagement photographique et la perception du futur de cet art ne peut en aucun cas se résumer à l’aspect technologique, la seule chose que l’on puisse affirmer est que le smartphone est plus utilisé aujourd’hui que le daguerréotype.
Si vous pensez que la photographie se résume aujourd’hui à Facebook, rendez-vous sur les sites annonçant les expositions, vous y découvrirez un nombre important d’expositions photographiques de tout type.
En ce qui concerne les images présentées ce jour, il y a tout d’abord une série de photographies de Janine qui s’est intéressées aux écorces d’arbres. Elle avait entamé ce projet l’an dernier et a poursuivi cette année, chaque fois à l’occasion d’un voyage en Grèce.
Ensuite, nous avons pu visionner des macros de Monique. La persistance de Monique dans ce type de travail permet à l’auteur d’améliorer sa technique, mais aussi de diversifier sa vision. En dehors de l’intérêt entomologique ou botanique, certaines images se révèlent maintenant davantage sur le plan artistique.
Les mois de juillet et d’août, souvent synonymes de vacances sont en générales propices à la production photographique, alors cherché un bon sujet et cliqué avec un argentique, un numérique, un réflex, un smartphone, une chambre technique ou un sténopé.
En ce qui concerne la soi-disant obsolescence de la photographie traditionnelle elle sera sans doute moins rapide que l’obsolescence programmée des smartphones.
Jeté un coup d’œil sur : https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/art-culture-edition/tendance-le-retour-de-la-photo-argentique_3079513.html

Séance du 17/6/2019

À l’occasion de cette séance, nous avons procédé à la « visite » de l’exposition de Monique et d’Anne dans les couloirs du Centre culturel.
La série de Monique est remarquable et serait très certainement acceptée sur les cimaises de lieux plus propices à ce type de réalisation.
En ce qui concerne la série d’Anne, toutes les photos sont jolies et intéressantes, seul un léger manque d’homogénéité, due à l’urgence de sa sélection pour l’accrochage, est de nature à affaiblir un peu l’ensemble. Un positionnement un peu différent aurait déjà apporté un plus. J’ai (comme d’autres) particulièrement admiré l’une des photographies.
Peter a réalisé des prises de vues à l’occasion d’une course cycliste. Il a tenté des images avec un effet de filé, c’est pratiquement réussi. C’est bien Peter, cela change un peu de Meise.
Nous admirons ensuite huit photos de Mario qui ayant émigré à la « Côte flamande » a décidé de continuer à être membre de notre association, mais en restant en contact via Internet et en nous soumettant régulièrement ses images pour avis. C’est une expérience que nous avons déjà connue il y a déjà de nombreuses années et qui ne posait pas de problème.
Enfin. Christine nous avait bien caché son jeu. Alors qu’il y avait quelques problèmes avec ses premières images de son voyage aux Philippines, elle nous à cette fois régalé avec de très bonnes réalisations et notamment avec des portraits profondément touchants. Christine semble traiter ce genre de sujet avec sensibilité et une approche humaine. Je ne peux que l’inviter à continuer en ce sens, ce n’est pas un sujet fréquemment présent dans les cercles photographiques amateurs.

Séance du 27/5/2019

Comme prévu, notre rendez-vous c’est basé sur l’utilisation du logiciel Photoshop qui n’est désormais plus à la vente mais bien en location sur leur site internet à raison de 12,09 €/mois pour sa formule la plus simple.
Erik nous a parlé du stage Photoshop pour débutants organisé par le FCP en septembre 2019. Quelques places sont encore disponibles.
Ensuite nous avons revu les photos de Joseph dont l’une a été corrigée par Yves. Les personnages ont retrouvé leurs yeux ! Ce qui change fondamentalement la photo !
Yves nous a également présenté ses photos de Phalaenopsis prise avec un 105 macro ouverture f/32 qu’il a ensuite travaillé avec Photoshop ce qui donne de beaux résultats et quelques photographies résultant du concours de Siena International Photoraphy Awards.
Pour terminer, nous avons visionné dans un silence académique la vidéo sur les fondamentaux pour débutants et notamment les masques de fusion ainsi que les corrections d’exposition.
Nous continuerons la prochaine séance.
Christine.

Séance du 20/5/2019

Notre rencontre s’est poursuivie autour du thème macro avec tout ce qu’il comporte : focale, vitesse d’obturation, profondeur de champ, lumière, vent … Erik nous avait préparé quelques schémas explicatifs concernant les rapports entre vitesse et focale.
Nous avons pu joindre la théorie de la macro aux photos splendides présentées par nos membres ou choisies parmi celles de photographes réputés.
Joseph, nous a présenté comme convenu, ses très belles photographies de personnages masqués lors des floralies de Grand-Bigard.
Nos membres lui ont donné quelques conseils utiles lorsque l’on photographie des personnages masqués, notamment l’utilisation d’un flash afin de voir les yeux.
Pour finir, Yves nous a fait découvrir quelques photos monochromes qu’il présentera à la prochaine session du concours de la FCP. A l’unanimité, le groupe les a trouvées splendides.
Merci à Erik qui a mené la réunion d’une main de maître.
La réunion de lundi prochain a pour thème « débuter avec Photoshop ».
Christine

Séance du 13/5/2019

Ce lundi, nous étions 9 présents mais la salle semblait comble car ça bougeait dans tout sens. Monique et André nous ont apporté et installé du matos pour exercer la macro. Il y avait notamment de l’éclairage, des miroirs, des personnages miniature, fleurs branches et même des fourmis qui participaient à notre workshop.
Les participants sont venus avec leurs appareils et objectifs et se fut une soirée instructive et conviviale qui se poursuivra lundi 20 avec échange des photos prises ce jour ainsi qu’à la demande des absents du 6 mai, le visionnage des photos des floralies à Grand-Bigard.
Christine

Séance du 6/5/2019

Réunion en petit comité mais bien sympathique.
Du coup, nous avons pris le temps d’admirer les photos macro de Monique intitulés «  Petits Meurtres  ». Il s’agit d’insectes qui se dévorent entre eux ou se mettent en duel. Nous étions impressionnés des résultats obtenus avec son petit appareil.
André nous a montré ses photos prises à Grand Bigard lors des floralies qui se sont déroulées du 4 avril au premier mai. Nous avons discuté couleurs, photos macro et rapprochées et cadrage.
Comme nous étions intéressés, un exercice est suggéré pour lundi prochain avec André. Apportez vos appareils si intéressés.
Pour finir, nous avons testé le High-Key, c’était bien…
A lundi prochain, que votre weekend soit doux et lumineux…
Christine

Séance du 29/4/2019

La réunion fut dirigée par Erik qui nous a présenté la nouvelle version du site de la F.C.P. et nous a également remis notre carte d’adhérent photographe 2019.
Chu-Chay, lui, c’est vu remettre une carte d’artiste photographe, pas étonnant vu la qualité de ses photos.
Un grand bravo à nos amis Yves et Jacques qui se sont vu décerner une médaille d’argent au concours Mono 1 et série Mono, 2018 de la FCP. Je n’ai malheureusement pas retrouvé sa photo sur le site. Il serait bien qu’Yves la présente, lors d’une prochaine réunion  ?
D’autre part, Erik nous signale le peu de participants de notre club aux concours de la F.P.C, par rapport aux autres cercles de photographes.
Bonne nouvelle, nous serons contactés par Erik pour le Festival International Nature et ceci en octobre prochain.
Voici donc le lien de la FCP  : https://fcpasbl.wixsite.com/photographie
Ensuite, Peter nous raconte son expérience en tant que participant au PAP, Parcours d’Artistes de Jette. Malgré le local un peu vétuste, il a eu pas mal de visiteurs et nous semblait satisfait.
Chu-Chay nous a intéressés avec ses photos macro avec un 60mm plein format. Tout simplement splendides.
Certains d’entre nous viendront avec leur appareil lors de la ou d’une prochaine séance afin de pouvoir prendre conseils auprès de leur collègues au sujet du macro.
Alain, lui, nous a présenté de très belles photos prise au Sine-Saloum (Sénégal) et ce fut un bel échange d’avis question cadrage et exposition.
Merci à nos amis Peter (pour le drink) et Monique (pour les zakouskis) à l’occasion du finissage de l’exposition et des 80 printemps de Peter !
Nous nous réjouissons de la prochaine réunion!
Pensée à nos amis qui séjournent au pays d’Aristote.
Christine

Séance du 1/4/2019

La séance débute par la mise sous cadre des photos de Monique destinée à être exposée dans le couloir du CCJ. Un membre va ensuite l’aider à les accrocher sur les murs.
Une belle série originale et fraîche.
Elle sera bientôt accompagnée de photos d’Anne.
Pendant ce temps nous nous efforçons de charger le pilote de l’imprimante-club sur le Mac d’André Crollaer, cela finira par aboutir.
Je présente quelques photos en couleur des Météores (Grèce) et ensuite du même lieu, mais en noir et blanc et dans une présentation du sujet tout à fait différente des habituelles « photos touristiques ».
Peter propose de montrer à Alain, des photos d’oiseaux dans un environnement d’un grand nombre de branches, il souhaite de la sorte aider Alain pour ses prochaines prises de vues au Sénégal.
Toujours Peter, présente ensuite des photos prises en vol, dans de petits avions dont certains sont très anciens. Série intéressante et amusante.
Yves quant à lui nous informe d’un plug-in permettant d’imiter les photos réalisées à l’aide d’un Holga et/ou d’un appareil à développement instantané (type Polaroïd).

Séance du lundi 25-3-2019

Nous nous retrouvons dans la salle 108, au premier étage, ce qui nécessite le déplacement de notre écran TV et de notre frigobox.
La soirée sera en grande partie consacrée à des photos de « modèles », prises lors de « Photos  Days ». En ce qui concerne l’expression des visages des mannequins, peu d’intérêt, il ne suffit pas d’être jolie, il est nécessaire d’avoir du caractère.
Vient ensuite la découverte de photos envoyées par Mario des environs de son lieu de résidence. Cela a déjà été dit, Mario a un très bon coup d’œil. Il nous avait déjà proposé des photos noir et blanc, cette fois c’est de la couleur au très grand angulaire avec des ciels très tourmentés, des images assez impressionnantes. Pour les ciels la lumière était tout à fait en rapport avec le sujet, pour la partie « terre », le manque de lumière donne des couleurs assez terne.
Je me suis permis d’intervenir un peu sur certaines images, pour donner une meilleure impression correspondante au sable et aux dunes.
Pour terminer, j’ai proposé de parcourir quelques photos de Michel Staumont, un très bon photographe français, qui avait dans cette série traité des photographies d’Irlande en noir et blanc et à l’aide d’un appareil argentine 6×6 Holga. Peu importe l’appareil quand l’imagination et la recherche artistique sont à la base d’un travail photographique.

Séance du 18-3-2019

La séance débute par l’évocation du décès d’André Baise et des obsèques auxquelles ont assisté de nombreux membres.
Christine nous invite à jeter un coup d’œil sur un paquet d’images qu’elle nous a ramené de son voyage aux Philippines. Nettement plus de qualité technique par rapport aux premières qu’elle nous avait montré. De bon cadrage, de bons sujet, bonne lumière pour la plupart. Les chercheurs de puces souligneront parfois un manque d’horizontalité parfaite de l’horizon, mais cela peut être rapidement rectifié via un quelconque logiciel de retouche.
Comme annoncé lors de la séance précédente, j’explique comment utiliser un type de filtre Photoshop pour accentuer le relief d’une image, pour en augmenter la structure.
Enfin. Yves Sermeus, nous a ramené des « Photos Days », la plupart des photos de modèles féminins. Si le travail du photographe est bon, la plupart des modèles ne sont pas intéressants, seul l’une d’entre-elles a du caractère et de l’expressivité. C’est aussi l’avis d’autres membres.

Rendez-vous sur la page « Notre auteur du mois ».

Séance du 11-3-2019

La séance est avant tout consacrée à la présentation et à la rentrée des photos en vue du concours de la fédération.
Pas de mal de bonnes images et un nombre satisfaisant de participants, seul manque à l’appel Peter qui assiste à un concert et André Baise qui est convalescent.
Au moment où je suis occupé à rédiger ce compte-rendu, je découvre dans ma messagerie Internet, un avis du décès d’André Baise. Une nouvelle qui secoue.

Séance du 25-2-2019

L’ascenseur est toujours en panne, cela fait 1 mois déjà. Pour les personnes à problème de mobilité, c’est difficile. Douze membres. La séance débute par la présentation de quelques une de mes images. Cinq noir et blanc d’une commune proche de Binche et deux couleurs du Parc de Mariemont.
C’est ensuite à Chuy Chay de nous proposer des images en vue du concours de la fédération. Comme d’habitude rien à redire, il est toujours difficile de lui proposer un choix tenant compte qu’il n’est pas certain que le jury soit réceptif à celles que nous apprécions le plus.
Yves pour sa part nous invite à examiner quelques images. Il est particulièrement discret au niveau de la technique et des supports d’origine. Nous poserons des questions pour essayer de comprendre le parcours de ces prises de vues, mais sans succès.
Nous examinons ensuite des photos du dernier voyage de Christine. Elle a de la sensibilité, le sens de la composition, le coup d’œil, il lui manque les fondamentaux de la photographie, l’utilisation de l’ouverture de la vitesse en corrélation avec la focale utilisée. Il s’agit de l’aspect technique qu’elle parviendra très certainement par maîtriser.
Comme d’habitude, ces dernières semaines, Mario nous a envoyé des photos de chars à voile. Toujours en noir et blanc et toujours aussi intéressantes.
Le lundi 4 mars, pas de séance, congés de carnaval. Bas les masques !

Séance du 18-2-2019

Christine est à nouveau parmi nous, j’en suis ravis, André Baise connaît un souci de nature physique et va bientôt être opéré, j’en suis profondément attristé.
Revenons à Christine qui a réalisé plus de 1.000 images pendant son voyage, mais n’a pas encore eu le temps de les visionner et de les trier. Comme la visualisation sur son PC semble assez compliquée, nous ne pouvons que voir quelques-unes de ses photos, nous attendons de pouvoir en admirer d’autres. Courage Christine pour le travail de sélection.
Ayant retrouvé une photographie encadrée dans un coffre chez moi, je la présente aux membres. Il s’agit d’une photographie offerte par l’auteur à Janine, elle a été réalisée en 1988 et est de facture surréaliste, en noir et blanc légèrement sepia. Une photo appréciée pour sa qualité technique, mais aussi pour sa conception surréaliste fruit de l’imagination et de la réflexion de l’auteur, aux antipodes des réalisations d’aujourd’hui où seul l’outil informatique sert un pseudo-surréalisme. Pour les anciens photographes, il s’agit d’une photographie de Roger Degroof, toujours actif en photographie argentique, bien que résidant dans une maison de repos. Voilà ce qu’est un passionné de la photographie.
Monique nous propose ensuite quelques images de structures métalliques.
Peter pour sa part, présente des images de divers lieux, de très bonnes qualités ou une petite intervention accentuerait encore la valeur.
Suite à une question de Christine, je monologue sur ma manière de voir les photographies mises en page sur un support, dans un cadre, sur un mur avec une conception sans doute assez arithmétique, due à ma formation professionnelle graphique.

Séance du 11-2-2019

Après deux semaines d’inactivité forcée, suite à la réquisition des locaux du CCJ, nous passons une bonne soirée en évoquant quelques sujets.
Tout d’abord, n’étant pas un habitué de l’utilisation du flash, je communique une découverte pour moi, sans doute pas pour beaucoup de photographes, mais apparemment pas dans notre association.
Ayant choisi de régler mon appareil sur le choix « préférence vitesse » 180e/s, j’ai constaté que quelle que soit la sensibilité réglée, la photo était prise toujours à la plus grande ouverture.
J’ai choisi, d’utiliser l’outil de réglage de sous-exposition et là, en sous-exposant de 4 diaphragmes, j’ai des photos prises à 6.7, correctement exposées et sans devoir augmenter la puissance du flash. Le flash était réglé en TTL.
Toujours bon à savoir.
Pascal Kamole, nous propose ensuite une très belle série de photographies de spectacle (jazz) dont il a la spécialité. L’expérience permet sans conteste d’obtenir des clichés formidables.
Félicitations cher Pascal.
Ayant été contactée par une photographe française venant s’installer à Bruxelles, nous consacrons un peu de notre temps pour visiter la galerie des membres du renommé « Photoclub Paris Val-de-Bièvre ». Des images très variées avec parfois beaucoup d’imagination et de créativité. Le club actif sur Paris et une antenne au Val-de-Bièvre, compte 280 membres et propose un agenda d’activité soutenu et très élaboré.
Pas de doute, nous ne jouons pas dans la même « division ».
Pour terminer, nous jetons un regard sur une photo envoyée via Internet par notre membre et désormais « Frère de la côte » Mario, aujourd’hui installé à Oostduinkerke. Une vue d’estacade battue par les vagues. Pas mal. Il nous en proposera sans doute beaucoup d’autres.

Séance du 21-1-2019

En début de séance, Mario, nous annonce qu’il va quitter Jette pour aller s’établir à Nieuwpoort.
Il était arrivé chez nous il y a peu, était d’un abord très agréable, attentif, régulier et nous avait déjà montré des photos d’un très bon niveau. Il est donc contraint de nous abandonner. C’est bien dommage !
Je débute la séance en rappelant que nous ne tiendrons pas séance le lundi 28 janvier et le lundi 4 février, les locaux du CCJ étant réquisitionné pour d’autres événements.
Ayant vu récemment une exposition consacrée aux cimetières de la Première Guerre mondiale, j’ai jeté un coup d’œil sur le sujet qui a été mis à l’honneur à l’occasion de la commémoration du 100e anniversaire de l’armistice. J’ai découvert plusieurs séries de photographies de Frédéric Pauwels, un photographe que je connais très bien et dont j’apprécie la qualité des photographies.
C’est ensuite au tour de Peter et d’Anne de nous proposer quelques images et enfin pour la dernière fois des images particulièrement bonnes de Mario. Espérons qu’il reste en contact avec nous.

Séance du 14-1-2019

Fini l’exception de Noël-Nouvel An. Alors que nous avions retrouvé, pour le temps de deux séances, notre chère salle 208, nous avons ce lundi été repositionner dans la salle 108, du premier étage ce qui nous oblige à transporter le matériel du second étage vers e premier et retour en fin de séance. Le transport d’un grand écran télé, n’est pas facile, mais enfin !
En début de séance, au moment d’établir les documents et de verser le montant des cotisations à la fédération, j’informe les membres de cette dernière de ne plus accorder la ristourne de 1 € par membre inscrit la saison précédente. Cela pèsera bien entendu sur notre trésorerie.
Formidable. Une membre, Anne, présente des photos imprimées. Celles-ci sont très intéressantes et j’ai particulièrement apprécié trois d’entre-elles.
J’ai réalisé un exercice que je n’avais jamais exécuté, j’ai recherché tous les paramètres de prise de vues des images que j’expose en ce moment dans les couloirs du CCJ. J’attire l’attention sur le fait que les sensibilités utilisées allaient de 800 ISO à 3.200 ISO (avec quelques exceptions à 400) et que la qualité des images ne semblait pas dégradée. Bien entendu les photos ont été prises en pleine journée, le soir, avec un manque de lumière l’utilisation de sensibilités élevées est plus problématique.
Je passe ensuite sur écran des images en noir et blanc, d’oiseaux en mouvement. Ces photos ont été réalisées par Michèle Ferrand.
Une vision très personnelle et un travail mûrement réfléchi. Cela change par rapport aux images d’oiseaux que nous avons l’habitude de voir.
C’est ensuite au tour de Peter de nous présenter des prises de vues réalisées à Anvers du China Light Zoo. Il a réussi, avec bonheur, à présenter les œuvres des artistes ayant réalisé ce « spectacle ». Pas de surexposition, ce qui n’est pas évident dans ce type d’image.
Et enfin. Mario, c’est lancé dans le noir et blanc à l’occasion de photographies prises à Niewpoort. Un résultat très encourageant. Certaines photos ne demandent qu’un minimum d’intervention pour parvenir à une excellente photo. La composition est bien réfléchie. Bravo à Mario pour ce travail personnel.

Séance du 7-1-2019

Comme chaque année la première séance de l’année est déclarée « festive », le club a prévu boissons, fromages et saucisson, mais nombreux sont les participants qui ont apporté une bouteille de bulle ou autre divine boisson et des amuse-gueules, toasts garnis, délicatesses vietnamiennes.
Nous avons débuté l’année dans notre chère salle 208, renouant de la sorte entièrement une tradition vieille de plus de 20 ans.
Nous espérons que nous seront tous présents, en bonne santé physique et financière, à la soirée festive du 6 janvier 2020.
Cette période l’année est aussi celle comptant le plus d’anniversaire : Alain Caron, 15 décembre, Janine Godart, 31 décembre, Yves Sermeus, 5 janvier, Stéphane Paye, 9 janvier, Jacques Baudoux, 10 janvier, Jésus Pajares, 11 janvier et Christine Deckx, 18 janvier. Soit 6 capricornes.
J’ai saisi l’occasion de cette soirée de détente pour présenter les vingt photos que j’exposerai, ce premier trimestre dans les couloirs du Centre culturel.